La chronique littéraire de Pauline #2

La chronique littéraire de Pauline #2

Chères plumes confinées,

Nous voici à nouveau appelé(e)s à rester bien au chaud chez nous pendant cet automne 2020. Le beau temps sera de moins en moins de la fête et les températures vont devenir de plus en plus propices à une mise en hivernation.

Je vous propose donc une chronique littéraire un peu spéciale, histoire de mettre à profit ce nouveau confinement autour de ce qui nous rassemble tous dans ce groupe : la littérature.

Petite nouveauté, à travers une sélection de livres des plus éclectique, je vous invite aussi à découvrir pour chaque ouvrage une playlist musicale.

Libre à vous de vous plonger dans la lecture avec la musique dans les oreilles ou de l’écouter juste après pour prolonger l’instant littéraire, comprendre une époque, un contexte à travers d’autres sensations.

Les saisons de la nuit, Colum McCann

Je ne saurais résumer ce roman tant le récit est un enchevêtrement d’histoires et d’époques. Tout ce que je peux vous dire, c’est que vous ne pouvez pas passer à côté de ce roman.

On y parle de New York comme jamais vous ne la verrez. On y parle de racisme, de durs labeurs entre ouvriers des gratte-ciels et ceux des profondeurs qui creusent le tunnel du métro, on y parle d’amour, de douleur, de blessures, de honte… On y parle de douceur dans la crasse, de tendresse dans la misère.

Vous ne pourrez pas le lâcher, même si parfois le récit semble dur il est toujours tellement beau et bien écrit que vous ne pourrez l’abandonner sans en avoir lu les dernières lignes.

Je vous envie, si vous ne connaissez pas ce livre, de pouvoir le découvrir et de rentrer dans ce roman si fort. C’est un trésor et sa lecture est une véritable dégustation, un cru millésimé dont on prend plaisir à détailler chacun des arômes.

Colum McCann est irlandais et a choisi l’Amérique comme pays d’adoption. Il l’a d’abord traversée à vélo avant de s’y installer. Professeur d’écriture, il a écrit une dizaine de romans en 25 ans. Les saisons de la nuit est son second roman, qui l’a fait connaître en France dans les années 2000.

Playlist => Birds on Wire, Rosemary Stanley

Les adieux à l’Empire, Olivier Barde-Cabuçon

Ce roman est un héritage, celui des grandes aventures d’Alexandre Dumas et de Tolstoï. Bien sûr c’est un roman d’amour, mais c’est surtout un voyage dans le temps, dans la guerre, celle des grandes campagnes napoléoniennes, dont la fameuse bataille d’Eylau.

Trois hommes et une femme se jurent une amitié des plus fidèles alors que les derniers boulets de canon fument encore autour d’eux. Ils ne se quitteront plus, en tout cas plus vraiment. Ils vont traverser l’Europe avec cette terrible guerre en France, Italie, Russie… tant de beauté au milieu de tant d’horreur. Et pourtant ces quatre personnages vont littéralement vous emporter avec eux dans leurs aventures. C’est une fresque géniale, moderne, vibrante et folle.

Un gros pavé (je vous conseille la version en poche chez Actes Sud, j’adore cette édition…) mais vous ne le regretterez pas !

Olivier Barde-Cabuçon est un auteur lyonnais (oui oui c’est un gars de chez nous) où il exerce le métier de juriste. Ce passionné d’histoire est aussi l’auteur de nombreux polars historiques que je vous conseille également. Son personnage, le Chevalier de Volney, dont les aventures se passent dans les bas-fonds de la nuit parisienne en plein XVIIIème siècle, est tout simplement génial (toujours chez Actes Sud bien sur …).

Playlist => Romance in A minor, Clara Schumann (la version par Cristina Ortiz, Piano Music)

La trilogie Qumran, Eliette Abecassis

Vous avez déjà entendu parler de Qumran ? C’est ce lieu incroyable de Cisjordanie où l’on a retrouvé dans des grottes les manuscrits de la Mer Morte rédigés en araméen et en hébreux, récits mystérieux et fondateurs de la Bible.

Oh la la, je vous entends d’ici « Oh non encore un truc genre Da Vinci Code avec des trucs d’histoire hyper relou… ». Et bien non je vous arrête tout de suite, Qumran c’est THE roman historique sur le sujet. Alors bien sûr je ne vais pas vous mentir, il faut être fan d’histoire, d’archéologie, de rebondissements incessants et être à la page sur l’actualité. Le récit est tout de même assez ardu car très documenté historiquement et philosophiquement. Mais c’est juste GÉ-NIAL ! Et ce qui fait la grande différence, c’est que Eliette Abécassis est loin d’être l’auteur qui cherche à faire du commercial avec des sujets à sensation sans savoir de quoi elle parle.

Baignée dans la pensée et la philosophie judaïque depuis sa plus tendre enfance, elle fait hypokhâgne et khâgne puis passe l’agrégation de philosophie avant de partir travailler et enseigner dans les plus grandes universités aux États-Unis.

Elle publie alors Qumran pour lequel elle va partir à la recherche de ses origines en Israël, recherches qu’elle mettra également à profit dans son travail de professeur de philosophie et qui fait d’elle aujourd’hui une des personnalités les plus importantes de la pensée judaïque.

Petite résumé pour vous mettre l’eau à la bouche : Ary Cohen est un juif orthodoxe dont le père est archéologue et la mère est d’origine russe et athée. Il se retrouve malgré à lui à la recherche d’un étrange rouleau perdu appartenant à la célèbre collection des manuscrits de la Mer Morte. Bien sûr il ne sera pas seul dans sa quête, il va s’entourer de quelques amis précieux, mais il va également croiser la route de traîtres et de criminels sans foi ni loi, vous vous en doutez…

Je ne vous en dis pas plus, le récit est tellement passionnant et riche qu’il serait prétentieux de vouloir en faire un bon résumé en si peu de lignes.

Pour compléter l’aventure et connaître la suite des aventures de Ary et de ses acolytes : Le trésor du Temple et La dernière tribu.

Playlist => Le pas du chat noir, Anouar Brahem

Voilà pour ces quelques conseils lecture.

En ces temps difficiles pour nos commerçants, je vous invite à les soutenir plus que jamais et à passer commande de vos livres sur le site www.chez-mon-libraire.fr
Il suffit de taper le nom de l’ouvrage voulu dans la barre de recherche, puis vous le commandez pour être livré directement à la librairie La folle aventure de Trévoux où vous n’aurez plus qu’à récupérer votre commande auprès de l’adorable Audrey et de ses collègues bénévoles.

Voilà, j’attends avec impatience vos retours sur ces lectures ! Bon confinement à tous. 

La publication a un commentaire

  1. Sophie

    Merci Pauline !
    Très chouettes booklist et playlist !
    Ça me donne envie de :
    1. laisser une seconde chance à Column Mc Cann que j’avais peiné à lire il y a une dizaine d’années (un autre de ses romans).
    2. partir un mois dans une cabane en forêt, seule, pour me plonger dans les deux autres bouquins dont tu parles (et avoir le temps de le faire, sans être incessamment tirée par la manche et interpellée par des “maman tu viens jouer??!!” Ah ah ah)
    3. découvrir la discographie complète de Rosemary Stanley, ça m’a fait penser à Alela Diane que j’aime beaucoup.

    Merci pour toutes ces découvertes !

Laisser un commentaire