J.K. Rowling, elle aussi, a fait un plan !

J.K. Rowling, elle aussi, a fait un plan !

Bonjour à toutes et tous,

Aujourd’hui, j’aimerais illustrer d’un exemple la théorie que nous avons abordée lors du dernier atelier : organiser son travail d’écriture.

Et quel meilleur exemple que celui de J.K. Rowling, l’auteure de la saga à succès Harry Potter ?

Dans un de ses manuscrits, J.K. Rowling dévoile un détail intéressant : une feuille de papier griffonnée, sur laquelle on peut voir un tableau à double entrée, des notes, des ratures… Il s’agit de la trame d’un des tomes d’Harry Potter.

On peut y voir notamment, de gauche à droite :

  • une colonne avec le numéro de chaque chapitre
  • une colonne avec les mois ; elle précise à quelle période se déroule chacun des chapitres (ce qui peut être très important pour la cohérence d’un texte long)
  • le titre de chaque chapitre (ce n’est pas obligatoire, vous pouvez tout à fait fonctionner sans chapitre, ou avec des chapitre sans titre)
  • la colonne avec le développement de l’intrigue principale dans la progression du récit. (Ex : chapitre 1 – Harry passe l’été chez son oncle et sa tante. Chapitre 2 : Harry va au zoo et communique avec un serpent… etc…)
  • les colonnes suivantes sont dédiées à diverses sous-intrigues qui se tressent autour de l’intrigue principale (exemples : l’histoire d’amour entre Ron et Hermione, la prophétie, l’état de santé de Voldemort, les réunions secrètes de l’Ordre du Phénix, les relations entre Harry, Cho et Ginny, la vie d’Hagrid à la cabane, les facéties des jumeaux Weasley, les manigances de Drago Malefoy…)

Ainsi, avec un tel plan sous les yeux, J.K. Rowling peut avancer dans son récit sans jamais rien oublier. Si un détail lui échappe, il lui est facile de trouver l’information nécessaire dans ce tableau très complet. Elle peut éviter les redites, les incohérences (pourquoi Harry porte un pull alors que ce chapitre se déroule en plein été, par exemple ?), et s’assurer d’avoir amené les éléments nécessaires préalables à une révélation ou à un retournement de situation.

Je trouve qu’il est intéressant de constater que même les auteurs à succès, ou qui semblent très aguerris, ont besoin d’organiser leur travail d’écriture. Cela va à l’encontre de l’idée que l’on se fait parfois de “l’écrivain inspiré” vous savez, celui dont la plume est guidée par un souffle divin. Écrire, c’est un peu d’inspiration, c’est vrai, mais aussi un peu de travail.

Pour autant, si vous avez envie d’écrire selon le flot de vos pensées, si organiser votre écriture en amont vous semble une contrainte, alors écoutez-vous, et faites ce qui vous plait. Après tout, nous ne sommes pas tous à la recherche du succès, comme celui d’Harry Potter. Prendre du plaisir à écrire n’est-il pas l’objectif numéro un que nous nous sommes fixés, à La cabane à plumes ?

À votre guise de prendre une pincée de ci et de ça, d’élaborer votre propre recette d’écriture, et de savourer le moment !

Passez un bon week-end, chers amis plumés,
À bientôt.

L’équipe de La cabane à plumes

Cet article a 5 commentaires

  1. Soisic47

    Sauf que … depuis que je me suis inscrite au concours, j’ai la tête comme un compteur ! La nuit, le jour, dedans, dehors, j’ai le tournis …
    Plein d’idées mais une page blanche qui me nargue. Heureusement qu’il reste trois mois …

    1. cabane_admin

      Ahhhh, la fameuse page blanche. Rien d’anormal ma Françoise !
      Dans ces cas là, ce que je fais : j’écris tout comme ça vient, dans le désordre, sans me soucier de style ou de cohérence, juste pour essayer de “débloquer” rien que par le geste. Ou alors, je mets de côté le travail qui me bloque, et je m’attelle à un autre texte, et généralement mon modjo finit par revenir.
      Courage !

  2. Shervin

    Merci pour ces conseil, Sophie ! Je vais essayer d’appliquer tes conseils. Oh comme je te comprends, Françoise (ou Soisic ?) ! Courage.

  3. Shervin

    Sophie, ai-je rêvé, ou bien tu nous avais montré une photo de ton serpent narratif, avec des post-it, etc., dessus ? Pourrais-tu nous en envoyer une photo ici ? Ce serait intéressant. A moins que ce soit trop personnel.

  4. Shervin

    Et, je voulais te remercier ! c’est vraiment super de nous avoir envoyé l’exemple de Harry Potter ; tu as très bien décortiqué, simplifié et expliquer la méthode de travail de J. K. Rowling. J’ai trouvé ça extrêmement intéressant. Cela me permet de comprendre concrètement ce que tu nous as appris la dernière fois.

Laisser un commentaire