You are currently viewing Compte-rendu atelier #4 – l’art du mensonge

Compte-rendu atelier #4 – l’art du mensonge

Bonjour à toutes et tous,

Hier s’est tenu le quatrième atelier de La cabane à plumes, toujours en visioconférence, toujours avec passion et dans la bonne humeur ! Merci à tous ceux qui ont pu répondre présents !

Lors de cette séance, nous nous sommes entraînés à déguiser un mensonge en vérité. On a fabriqué du vraisemblable, des détails anecdotiques, de la véracité, qu’on a incorporés à nos mensonges afin de les rendre plausibles.

En effet, lorsqu’on écrit dans le but d’être lu, il est important d’apporter au récit un petit quelque chose en plus : l’étincelle qui éveillera et maintiendra l’intérêt du lecteur. Écrire – et captiver par ce qu’on écrit – c’est en quelque sorte apprendre à mentir à son lecteur, à lui faire croire que ce qu’il lit se produit vraiment devant ses yeux, à déployer un monde de mots et à le rendre vrai, vivant. Le lecteur doit croire que ses émotions sont réelles.

Lorsque vous décidez de vous lancer dans un récit, vous allez dans un premier temps chercher à en définir les grandes lignes, le contexte objectif : qui / que / quoi / où.

Vous allez peut-être également effectuer une recherche documentaire pour rendre votre récit véridique, l’ancrer dans du solide, un socle vérifiable.

Mais l’authenticité de votre histoire et la multiplication de faits vrais ne suffisent pas à rendre une histoire vraisemblable.

À votre base d’éléments objectifs, vérifiables, il sera nécéssaire d’ajouter des éléments subjectifs : des détails anecdotiques, qui font vrais. Odeurs, bruits, impressions, émotions, détails que personne d’autre n’aurait remarqués.

Ce sont ces nombreux petits faits vrais, ces anecdotes significatives, qui vont apporter de l’épaisseur à votre récit, une aura de réalité.

On peut citer en exemple Le Parfum de Patrick Süskind, dont la scène évoquant des cannibales, par la multitude de détails qu’elle invoque, nous plonge de façon magistrale dans l’univers olfactif et physique du roman.

 « Quand, ayant fini de prendre leur repas, les cannibales se retrouvèrent autour du feu, personne ne prononça un mot. L’un ou l’autre éructait un peu, recrachait un petit bout d’os, faisait discrètement claquer sa langue, poussait, d’un petit coup de pied dans les flammes, un minuscule lambeau qui restait de l’habit bleu. »

Le bruit, les petites manies, les sensations physiques du « petit bout d’os » dans la bouche, la chaleur du feu… tout concourt à la création d’une atmosphère tangible, presque palpable.

La plausibilité de votre texte tiendra là, dans ces minuscules fils de soie qui tissent l’épaisse trame de votre récit : détails, odeurs, émotions, sensations physiques…

Des personnages vrais, qui possèdent des particularités physiques et morales, des défauts qui les humanisent, participeront eux aussi de cette véracité de l’histoire.

Sans oublier les mots, des phrases originales qui trahiront votre présence derrière la plume, loin des expressions rebattues et des idées toutes faites, et qui seront elles aussi des outils indispensables pour s’extraire du véridique et tendre vers la réalité de votre fiction.

NB : Étrangement, il peut arriver que, plus un récit est tiré par les cheveux, plus les détails sont incroyables, rocambolesques, extraordinaires, et plus le lecteur va adhérer à l’histoire, selon la manière dont elle est racontée. Après tout, s’il a ouvert le livre, c’est pour voyager, rêver, sortir de sa routine et d’une certaine banalité, non ?

Cet article a 8 commentaires

  1. Pauline

    Merci Sophie j’ai adoré cet atelier ! Oserai-je dire que j’ai adoré mentir ?

  2. Shervin

    Oui, je suis d’accord avec Pauline ! Merci, Sophie ! J’y ai pris beaucoup de plaisir ! Et, en plus, cela m’a permis d’exorciser un mauvais souvenir, me rappeler de certains aspects magiques de mon enfance… Ce fut vraiment un très bon moment !

    1. cabane_admin

      Oh merci, tant mieux si ça t’a plu et que, même, ça a eu un effet positif !

  3. Shervin

    Au fait, où pouvons-nous poster nos textes de la séance 4 ? Je ne le trouve pas dans le forum.

    1. cabane_admin

      Oui effectivement, je n’avais pas créé le topic adéquat mais c’est chose faite !

  4. Brigitte Chuard

    Je n’arrive pas à trouver où écrire les 2 textes de l’atelier du “mensonge”?

    1. Shervin

      Bonjour Brigitte,
      Il faut aller sur le Forum dans le post “Séance 4”. 🙂
      Bonne soirée et à demain !
      Shervin

Laisser un commentaire